Vous êtes ici : Accueil >> Actualités

Reims, l’automobile et le Monte-Carlo, une belle histoire

Le rêve à portée de main. Pour la quinzième fois, en partant de Reims, le Rallye Monte-Carlo Historique le propose à des milliers de personnes et à différentes générations. Le rendez-vous est devenu immuable même si en 2012, le départ a été déplacé par l’Automobile Club de Monaco, du vendredi au lundi soir.

Dès dimanche, le parc des Expositions de la Ville de Reims a accueilli à nouveau ces belles voitures de différentes marques et ses concurrents venus de Suisse, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, de Norvège, des quatre coins de la France et bien entendu de la Marne. Quatre-vingt-dix au total.

Entre les stands d’associations liées à l’automobile, de spécialistes des belles mécaniques, de la Ville de Reims pris d’assaut, les badauds ont flâné, les passionnés ont admiré, photographié les carrosseries rutilantes, parfois rares. Le grand-père a raconté à son petit-fils qu’il avait conduit une Traction naguère.

Le spectacle est permanent avec un ballet incessant de véhicules prêts à être scrutés par les contrôleurs techniques, d’équipages se donnant au jeu administratif obligatoire dans ce village d’irréductibles passionnés d’automobiles constitué au parc des Expos.

Le lundi, Jean Ragnotti présent cette année avec une Renault 5 Alpine Groupe 2 a mesuré que sa cote de popularité est intacte. Il le rend bien au public avec son humour.

La convivialité n’est pas un vain mot en Champagne. « Elle s’exprime avec des bulles, en particulier de la Maison Lanson », a ajouté Jean-Claude Leuvrey qui porte à cette occasion la casquette de président du Reims Champagne Véhicules Historiques Sportifs lors de la réception inaugurale lançant les festivités.

L’échange en toute décontraction est permanent entre concurrents, officiels et public volontairement mêlés à l’occasion de cette véritable fête de l’automobile.

L’accueil a fait aussi la réputation de l’organisation parfaitement rodée dans la Cité des Sacres.

Selon une estimation, 6000 personnes sont venues assister aux vérifications administratives et techniques dans les deux halls du parc des Expositions. Malgré le froid mais pas la neige que les concurrents s’attendaient à rencontrer dès la Haute-Marne, ils étaient certainement autant autour de l’Hôtel de Ville et de la Place du Forum lundi en fin de journée.

Sur le podium, à 18h45, la maire de Reims, Adeline Hazan a donné le départ avant d’être relayée au drapeau tricolore par Jacques Cohen.

Au micro, Jean Berger a distillé sa connaissance de l’automobile et des marques pendant près de deux heures. La dizaine d’équipages venus de Glasgow ont relayé les quatre-vingt-dix partis de Reims.

Les absents aux vérifications et au départ se sont retrouvés sur les bords des routes pour admirer les passages des véhicules lancés vers Monaco.

Les contrôles de Sézanne, Bar sur aube et Langres étaient tenus tous les 3 par des associations sportives de Champagne Ardenne

Texte : Frédéric Dart

©photos : Jean-Marie Biadatti - www.photoclassicracing.com

-> Voir les photos du départ

 

Médias