Vous êtes ici : Accueil >> Actualités

3ème Vosges Classic Rallye : la fête gachée ...

Cette 3ème édition du Vosges Classic Rallye vient de se terminer. 120 voitures au départ (la plus grande participation sur un rallye français en dehors du Tour de Corse), dont 15 voitures du RCVHS (le plus gros team engagé).

Une remise des prix et la deuxième marche du Podium pour Karine MARECHAL et Philippe DUDEL du RCVHS sur Porsche Carrera 3.0, la fête était au rendez vous, et la troisième place au challenge team nous comblait de joie......MAIS,

un bug informatique est venu gâché cette magnifique épreuve ...

Explications :


3ème Vosges Classic Rallye : course à rebondissements ...

Le vainqueur proclamé n’est plus vainqueur et se retrouve 15è, le second dégringole à la 21è place et le 21è avance à la seconde place.

La faute à un bug informatique ! Les mauvaises langues répliqueront que les plus forts en gu…ont fait pencher le classement en leur faveur.

Le mérite en revient tout de même à Jean Conreau, qui avec son équipe a su se remettre en question pour refaire le classement. Mais est il légitime  ? Pour certains oui, pour d’autres qui jurent qu’on ne les reprendra plus à ce petit jeu c’est non !

Espérons que l’an prochain, tous les équipages, même les plus récalcitrants seront au départ de la plus belle épreuve de l’Est ne serait ce que pour récompenser tout le travail fait par Oscar Racing et Jean Conreau à sa tête.

Venons en à la course.

Comme les années passées, le prologue du vendredi après midi permettait à tout un chacun de se mettre en jambes sans pression, car ce prologue ne comptait pas pour le classement général. Les régions de Taintrux et de Pierre Percée servaient de cadre aux deux ZR. Les belges Piraux, Albert et Chalsèche dévoilaient leurs prétentions pour les deux jours suivants en prenant la tête.

Après un beau prologue ensoleillé, la pluie faisait son apparition durant la nuit et allait arroser toute la première étape.

Le Climont et le col deFouchy étaient le terrain de jeu de la première ZR et les virolos du Petit Ballon (spéciale du Wrc), offraient leurs courbes pour la seconde avant la pause de midi à L’Ermitage du Frère Joseph à Ventron. Philippe Lagler, l’organisateur du rallye des Lingons prenait la poudre d’escampette avec Meyer (Audi quattro), Baillet (Porsche 911), et un quatuor de belges (Albert, Doneux, Jacquet et Bodart) à ses trousses.

Pour certains, mal étalonnés, ou étourdis, l’addition est déjà bien lourde. La région de Cornimont-Vagney prêtait son cadre à la 3è ZR et la 4è visitait Liezey-Réhaupal au dessus de Gérardmer. Avec sa 6è place Lagler (Fiat 124 coupé sport) conservait la tête alors que la Fiat 134 de Corliano remportait cette étape devant la Mini de Arod, la Bmw 1502 de Camerman et l’Autobianchi de Jacquard.

Mais les écarts étaient faibles entre les équipages de tête et tout était encore possible pour le bouquet final.

Le soleil était à nouveau de la partie pour l’étape dominicale tracé tout autour de St Dié ; là aussi les spéciales du Wrc sont mises à l’honneur avant que la troupe n’aille visiter les crêtes près du Champ du feu et profiter de superbes paysages.

Certains équipages s’étonnaient des écarts de tripmaster par rapport à ceux de la veille, est ce la cause des bouleversements dans le classement ?

Le belge Piraux sur son R5 Alpine revenait sur le devant de la scène tout comme Jacquet (Toyota Celica) et la rémoise Maréchal (Porsche 911). A l’affichage de la dernière étape, chacun d’y aller de ses calculs, Lagler qui n’avait pas particulièrement brillé chutait à la 3è place devancé par Maréchal et le belge Piraux.

La messe était dite jusqu’à ce bouleversement de dernière minute qui consacre la Quattro de Lionel Meyer-Yannick Martin devant la Golf des époux Perrin et la 944 de Dominique Dransart-Patrick Lienne.

Les époux Baillet sont les seuls à conserver leur place, 4è devant Christophe Arod et Véronique Morel-Lab.

Texte : Mark Henry


Téléchargez le Classement

Téléchargez le Classement modifié

Voir le site de l’organisateur


Les commentaires :


JPEG - 104.1 ko
Porsche Carrera 3.0 - Philippe DUDEL

- Philippe DUDEL :

" Après nos déboires le mois dernier au Spa Classic avec le vol de notre 911, notre 3ème participation à la 3ème édition du Vosges Classic était incertaine… nous prenons finalement le départ avec une nouvelle voiture, une Porsche 911 3.0 carrera de 1976.

Nous nous élançons donc le vendredi 28 juin pour un prologue d’environ 150 km, prologue bien utile pour se remettre dans le bain, se faire une petite idée de ce qui allait nous attendre le lendemain et peaufiner les derniers réglages.

Nous aurons le plaisir de constater que l’auto est beaucoup plus facile à piloter que l’ancienne et que notre nouvel appareillage de mesure semble très précis et très fiable. Nous aurons connaissance seulement le lendemain midi que notre classement du prologue est 28ème, résultat moyen car nous avions eu l’impression de ne faire aucune erreur, bref, le prologue ne rentre pas dans le classement général final.

À l’issue de l’étape 1, Saint-Dié-Des-Vosges - Ermitage Frère Joseph Ventron, effectuée sous la pluie et le brouillard, nous pointons à la 12ème place et constatons que nous sommes souvent pénalisés par des passages en avance et par conséquent par des pénalités doublées, nous allons rectifier le tir dans l’étape suivante.

Grâce aux corrections effectuées, nous gagnons 5 places dans l’étape de l’après-midi qui nous ramènera à Saint-Dié-Des-Vosges avec une 7ème place et très peu de points de pénalité.

Les scores sont très serrés pour les 15 premiers donc tout est possible, dans un sens comme dans l’autre, il faudra être concentré le lendemain…

Nous ferons un sans faute dans la dernière étape du dimanche matin, Saint-Dié-Des-Vosges - Saint Jean d’Ormont pour finalement monter sur le podium, le premier en ce qui nous concerne, et terminer à la 2 ème place.

Nous apprécions énormément cette épreuve et forcément ce premier podium nous aura comblé… l’espace de 48h !

Nous apprendrons le mardi matin que le classement a été modifié suite à une mauvaise formule de calcul ne touchant que les arrondis (…) et que nous rétrogradons à la 21ème place.

Nous sommes évidemment très déçus de la décision de l’organisateur car après avoir vu et étudié les temps du samedi, nous avons adapté notre course en fonction de l’erreur de l’organisateur. Nous avons fait l’erreur de nous adapter. Après la journée du samedi, au vu des classements, j’ai apporté des corrections pour être au plus près, je pensais que c’était le jeu comme a du le penser l’équipage provisoirement vainqueur Piraux-Monard ou bien encore les vainqueurs de l’édition 2012 Jacquet-Stephenne qui chutent de la 8ème à la 23ème place.

Dommage, sans ce couac, le week-end aurait été parfait car sincèrement le Vosges Classic est une super épreuve, les organisateurs et tous les bénévoles nous ont encore offert un magnifique week-end cette année.

- Au rayon des satisfactions, je félicite Karine pour ses progrès en pilotage et pour sa patience à réguler à ce que nous pensions être 0 pendant des kilomètres…

- Ah, j’allais oublier, nous avions le numéro 13… numéro qui dans un premier temps nous aura porté chance mais au final pas vraiment… je ne sais pas si nous l’accepterons la prochaine fois."


JPEG - 81.8 ko
VW Scirocco GLi - Eric LEFORT et Alain LESIEUR

- Eric LEFORT :

"C’est un superbe rallye que nous n’avons pas disputé entièrement à cause de petits problèmes de santé de mon ami Alain, heureusement sans gravité, car il est vrai que les routes Vosgiennes ne sont pas compatibles avec les problèmes gastriques ....

Nous tenons à féliciter toute l’équipe d’OSCAR RACING pour cette superbe organisation et remercier Jean CONREAU pour son hommage à notre ami Phiphi.

Rendez vous l’année prochaine."